La maison d’hôtes

« Après la mort tragique de son mari, Jo Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove, qu’elle nomme « la Villa Rose ». Sa première cliente, Abby, a survécu dans un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le cœur de retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client, doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent avec qui il ne s’est jamais entendu. »

https://i2.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51vmUirHrSL._SX319_BO1,204,203,200_.jpgJo Marie est incroyablement gentille et attentionnée, déchirée par la mort de son mari mais extrêmement bienveillante avec ses clients. Ainsi, elle ouvre les portes d’une maison où il fait bon vivre et qui permet aux clients de se ressourcer, se reposer et de prendre un nouveau départ. C’est d’ailleurs ce que font ses deux clients, dévastés par les mille et un tourments de la vie, dont les désastreuses aventures nous émeuvent. S’ils nous paraissent froids et peu agréables au début, la Villa Rose leur permet de changer d’air, tout comme la gentillesse et la douceur de notre héroïne attachante. Nous suivons donc leur séjour à Cedar Cove, une ville pleine de bonne humeur, un endroit féérique et chaleureux, peuplé de gens plus que sympathiques débordant d’amour, amour qui parvient petit à petit à « guérir » nos clients.

Bien sur, ce roman a un coté « monde parfait » et certaines scènes et réactions de personnages peuvent paraître totalement surréalistes. Mais nous avons justement envie d’y croire, d’imaginer qu’il existe bel et bien un endroit comme celui-ci, avec des gens aussi gentils que Jo Marie et les habitants de Cedar Cove. Les destinées d’Abby, pleine de culpabilité et en quête de pardon, et de Josh nous passionnent et nous captivent, tout comme celles de Jo Marie qui fait connaissance avec cette nouvelle ville et entreprend quelques travaux dans la Villa Rose.

Ce roman nous permet donc de nous installer confortablement dans cette chaleureuse maison d’hôtes pour se reposer quelques instants dans cette merveilleuse ville aux côtés de ces personnages que l’on rêverait d’avoir comme amis.

La maison d’hôtes écrit par Debbie Macomber

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s