Big Easy

Découvrez le livre Big Easy en sept jours…

Premier jour – Univers dans lequel évoluent les personnages

Année cinquante à la Nouvelle Orléans dans le Quartier Français, celui de la mafia et des gens sans avenir. Un cadre peu utilisé dans les livres jeunesses, mais regorgeant de petits détails véridiques.

Deuxième jour – Les personnages

L’héroïne Josie, dont le père est porté disparu et la mère peu attachante et peu aimante ( elle n’hésite pas à voler sa fille et à l’abandonner) est libre, pleine d’espoir et persévérante. On aime aussi le personnage de Marie-Charlotte, descendante d’une famille très riche , confinée dans un univers étriqué et empli de mensonge mais néanmoins curieuse et dotée d’un grand cœur (elle fait tout pour aider Josie, contrairement à ce que pourraient penser ses origines.)

On découvre aussi la tenancière de la maison close dans laquelle travaille la mère de Josie, vieille dame sage et réfléchie. Ainsi, Willie, malgré quelques hésitations, encourage Josie à prendre son destin en main.

Lire la suite

#EnjoyMarie

#EnjoyMarie est un livre assez court dans lequel Marie, plus connue sous le pseudo d’EnjoyPhoenix -youtubeuse beauté- raconte ses années de collège et de lycée, en nous livrant à chaque fois des petits conseils pour que les nôtres se passent mieux. Moyen aussi pour elle de s’exprimer et de parler d’avantage à ses abonnés, chose qu’elle n’a pas le temps de faire en vidéo. Elle tenait également à faire quelque chose de différent et de plus durable qu’une vidéo qu’on regarde une fois, point final. Là, c’est comme un petit bout d’elle que possèdent ses abonnés.

https://i0.wp.com/www.images-booknode.com/book_cover/639/full/-enjoymarie-638776.jpg

Tout cela est bien joli, mais qu’en est-il du contenu ? Plutôt pas mal au début. Toujours avec une petite touche d’humour, elle nous raconte l’acné et les bagues, la mauvaise réputation, la popularité et les rumeurs qui circulent sur nous -pas toujours pleines de compliments- dans la cour. Elle nous raconte sa vie, mais on s’identifie un peu à elle, rit en se rappelant tout cela, et mémorise les petits conseils qu’elle peut nous donner, souvent efficaces mais déjà connus. Malheureusement, le livre s’épuise au fur et à mesure : aussi bien du côté de Marie, qui semble ne plus avoir grand-chose à dire et par conséquent se contente de raconter sa vie, sans réellement prodiguer des conseils si bien que cela en devient moins intéressant. Essoufflement aussi du côté des lecteurs donc, qui commencent à s’ennuyer un peu, voire parfois à vouloir sauter des pages. Pour ma part, j’ai un peu survolé la fin, qui ne m’intéressait guère, pour aller le plus vite possible aux chapitres sur l’amitié, Internet et Youtube, très intéressants et, heureusement, qui concluent ce livre. Ainsi, la toute fin est également réussie car plonger dans la peau de Marie, c’est découvrir l’autre côté d’internet, une partie que nous ne connaissons pas vraiment.

Dans l’ensemble, ça reste une lecture intéressante et une assez bonne surprise. En effet, les livres écrits de cette manière-là (discussion entre auteur et lecteur, sans véritable historie inventée) sont rares, je n’en avais jamais lus. Celui-ci est donc apaisant et léger, distrayant. Une petite lecture quand vous n’avez pas d’autres livres sous la main, ou tout simplement l’envie de se changer les idées.

#EnjoyMarie écrit par Marie Lopez (chaine Youtube)

A la croisée des mondes

Lyra, petite fille élevée dans une prestigieuse université anglaise, part à la recherche de son ami Roger, victime des ravisseurs d’enfants.

https://i2.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/71l8oaeddmL.jpgS’ensuit alors un merveilleux voyage vers le Grand-Nord, qui lui permettra de faire des rencontres extraordinaires, de vivre des aventures inoubliables mais extrêmement périlleuses, qui lui apportera la confirmation de ses pouvoirs et qui la conduira jusqu’à la frontière avec un autre univers… des quêtes multiples, des mystérieux, complexes mais attachants, une histoire étrange et originale, peine de rebondissements, une fin presque tragique et des mondes parallèles si bien inventés qu’on se surprend parfois à croire que tout cela est bel et bien une réalité… un énorme coup de cœur, une lecture absolument unique. Et les tomes suivants ne font que confirmer que cela ; les aventures périlleuses que vivent nos héros sont époustouflantes. C’est bien simple, cette série vertigineuse est immense et on n’en ressort qu’impressionné devant cette grandeur d’univers.

A la croisée des mondes écrit par Philip Pullman

Aux délices des anges

Anya, treize ans, vient tout juste de quitter la Pologne et arrive en Angleterre, où elle rêve d’une vie fantastique. Seulement, rien ne se passe comme prévu. Elle se retrouve seule au collège, tombe amoureuse d’un garçon craquant mais dangereux et rebelle et ses parents perdent leur travail.

https://i1.wp.com/extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/340/P3/9782092553374.jpg

Mais au fil du temps, elle commence à s’habituer à cette nouvelle vie à Liverpool, elle s’est fait des amis et maitrise de mieux en mieux l’anglais. Certes, l’Angleterre n’est pas à la hauteur de ses rêves, mais elle reste néanmoins merveilleuse, et Anya aime sa nouvelle vie. Lorsque ses parents lui annoncent qu’ils vont probablement rentrer à Cracovie, elle fait tout pour ne pas partir. L’arrivée de Noël et de la neige va-t-elle pouvoir les retenir en Angleterre ? Et malgré tous ses problèmes, malgré la pauvreté, Anya va passer un réveillon inoubliable et féérique.
Ce roman de Cathy Cassidy est sublime, émouvant, époustouflant.
Une petite citation que j’aime beaucoup : «Que penseraient les nobles qui vivaient là en voyant passer un garçon aux ailes d’ange et une fille en pyjama ?»

Aux délices des anges écrit par Cathy Cassidy publié aux éditions Nathan

La Liste

Tous les ans, les élèves de Mount Washington découvrent le dernier lundi de septembre une liste affichée sur tous les murs du lycée, nommant les filles les plus moches et les plus belles de chaque niveau, accompagné de petits commentaires plutôt désagréables. Nous suivons donc le point de vue de chaque personne nommée, toutes très différentes les unes des autres, jusqu’au bal de rentrée. On découvre donc leurs vies, et l’influence que la Liste a sur elles, leurs projets pour ce fameux bal, et aussi leur vie familiale en dehors du lycée.

https://i1.wp.com/extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/340/P3/9782092543375.jpgNous avons aimé ces différents points de vue, les aventures qui surviennent durant la semaine suivant la Liste, et particulièrement ce message délivré par ce livre : la beauté physique ne fait pas le bonheur, et n’est absolument pas la chose la plus importante dans notre vie : les personnes élues les plus moches sont bien plus heureuses et ont beaucoup moins de problèmes que celles dites « les plus moches ». Les « moches » s’intéressent à des passions extérieures et sont ainsi heureuses garce à cela et fières d’elles, contrairement aux « belles » emportées dans le tumulte de la Liste, entourées de faux amis qui les suivent juste parce qu’elles ont été nominées. Malheureusement, les accidents s’amplifient et deviennent de moins en moins réalistes, on aurait presque pitié de ces pauvres filles (les « belles ») dépassées par les évènements. Mais la toute dernière phrase, aussi ironique que sage, sonne comme un couteau : on reste interdit quelques secondes avant d’éclater de rire et de surprise.

Une bonne lecture très intéressante et pleine d’idées, qu’on lit rapidement, emporté dans cette histoire, contrairement à ce qu’on pourrait penser, réfléchie et intelligente.

La Liste écrit par Siobhan Vivian publié aux éditions Nathan

L’année solitaire

Ce roman raconte l’histoire de Victoria Sring, lycéenne actuellement en fin de terminale, ainsi que de ses proches. Il aborde des thèmes importants et particulièrement chez les ados, comme l’identité et la quête de soi-même, avec pour approche un groupe nommé Solitaire fondé pour rendre la vie des lycéens plus dynamique.

https://i1.wp.com/extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/340/P3/9782092554012.jpgCar oui, si les adultes répètent continuellement qu’il s’agit de la plus belle période de notre vie, celle où on est libres et emplis de projets pour l’avenir, elle n’est, comme on s’en doute un peu, pas si rose. L’auteure nous présente ici une héroïne peu commune car peu appuyé aux relations sociales et assez désagréable finalement, qui se dit elle-même être vide, vie de vie et d’envie. Ainsi, grâce à ses proches et aux événements survenus, elle se découvre petit à petit, ne se contente plus de suivre le fil du temps, et prend vraiment sa vie en main.
Ce qui marque surtout dans cet ouvrage est bien ce témoignage unique et vrai, profond, bouleversant que nous offre Alice Oseman. Elle-même adolescente et lycéenne au moment où elle écrivit son livre, elle nous raconte ici sa vision des choses en toute honnêteté et en parfaite connaissance de cause. Peine d’idées, possédant déjà sa propre signature littéraire et ayant déjà son style d’écriture bien à elle, Alice Oseman est une auteure remarquable, à suivre.
Un excellent livre, gros coup de cœur inoubliable que je vous conseille vivement.

L’année Solitaire écrit par Alice Oseman

Promise

Dans la société, les officiels décident de tout : qui vous aimez, où vous vivez et où vous travaillez. Il n’y a donc aucun pauvre, aucun divorce, aucun problème, tout semble parfait. Trop parfait ?

 

https://i0.wp.com/www.images-booknode.com/book_cover/138/full/promise-137835.jpg

Le parcours de Cassia et Xander, de l’obéissance à la révolte nous donne envie d’en savoir plus. Mais si ce premier tome est une excellente surprise, avec un univers étrange et original, qui pourtant nous donne cette sensation de «si ça se trouve, ce sera vraiment comme ça un jour…» une intrigue bien construite et intéressante, des personnages marquants, la suite m’a déçue, trop longue et ennuyante, prévisible, jusqu’à devenir complètement inintéressante car trop éloignée de l’idée et de l’univers de base, qui nous plaisaient. Néanmoins, n’ayez pas peur de vous plonger dans ce premier tome, qui a toute les qualités pour vous ravir !

Promise écrit par Ally Condie